Dans la presse – La station balnéaire Biankin

La femme téméraire – Dina Dagan de la Mer Morte
Dina Dagan est la seule femme à avoir loué des communes du conseil régional de Megillot une plage au nord de la Mer Morte. Elle dirige la plage de "Biankini Siesta", à côté de l'ancien club des officiers à Kalia, qui a été détruit. Il y a sur les lieux des chambres d'hôtes en bois et des options de divertissement jour et nuit. Ouvert 24 heures par jour. La nuit, les ténèbres règnent. Pas vraiment. Ses deux fils travaillent à tous les postes, les autres employés viennent de Jéricho.
Il s'agit d'un lieu de coexistence sereine: des employés de direction venus des deux côtés viennent dire bonjour. Elle a transformé l'une des chambres d'hôtes en villa pour elle-même et elle constitue le centre de cet endroit. Le passe-temps ici est la conversation. La descente vers la mer est sauvage et naturelle. La nourriture et la décoration sont de style marocain. Le chef de Jéricho se lèvera pour vous à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit quand vous aurez faim et vous préparera ce que vous commanderez ou ce qu'il a en cuisine. Le reste de la journée, on sert des plats selon un menu oriental dans une salle climatisée au décor marocain rougeoyant. La famille Dagan, comme le lieu lui-même, est inhabituelle et intéressante dans le paysage israélien, et vaut qu'on lui porte un intérêt humain de même qu'un intérêt touristique, sentiment de fin du monde. Si vous arrivez de Jérusalem par les routes que vous auriez évitées dans le passé, vous arriverez de Tel-Aviv au bout d'un peu plus d'une heure. 22 minutes de Jérusalem. (Leah Etgar après une visite nocturne sur les lieux
(/ "Biankini in Siesta" se trouve sur la côte nord de la Mer Morte - une station balnéaire à l'atmosphère marocaine familiale, dirigée par Mme Dina Dagan. À Biankini, les vacanciers peuvent notamment profiter d'une plage privée, d'une piscine d'eau douce, d'un zoo pour enfants, de chambres conçues pour le confort et ont la possibilité de dormir dans des cahutes.

Les attractions particulières de l'endroit sont le restaurant marocain, réparti dans 4 tentes marocaines, la cuisine maison de Dina, et le pub en plein air ouvert 24h / 24. Le complexe dispose également d'un jardin en bord de mer conçu comme un amphithéâtre, d'un spa avec deux salles de soins, d'un sauna sec (décoré à l'orientale) et d'un jacuzzi, ainsi que d'une variété de traitements tels que l'enveloppement à la boue, divers massages et autres.
En outre, Dina a récemment ouvert le restaurant "Orient" au Kibboutz Almog, un restaurant avec un vaste jardin de réceptions au design oriental spécialisé dans une variété de plats grecs, marocains, égyptiens et autres, et propose même des services de restauration aux voyageurs du désert. L'histoire de l'endroit commence avec un restaurant à Jérusalem appelé "Biankini", que Dina dirigeait il y a quelques années. Après avoir déjoué elle-même un attentat dans ce restaurant, elle a emballé ses affaires et a érigé «Biankini in Siesta» sur les rives sereines de la Mer Morte, et son espoir a fait revivre la région. Selon Dina, «tout le monde a le droit de risquer sa vie pour la sauver».

Par Rami Malin
Dans: Notzetz – La chaîne sociale en Israël

Suggestion de vacances: Biankini in Siesta au nord de la Mer Morte
Lieu unique pour les vacances: propose des tentes, des cahutes et des chambres d'hôtes mais également le pub situé à l'endroit le plus bas du monde. 19/01/2007 Lior Orian – Epoque Times Israël Vue de Biankini lors d'une chaude soirée à l'extrémité nord de la mer Morte, à 22 minutes de route de Jérusalem et à une heure et quart du centre, situé dans une station balnéaire que peu de gens connaissent, mais ceux qui la connaissent ne manquent pas d'y retourner. Le nom du lieu "Biankini in Siesta". Le site est tellement adapté à la région qu'il est étrange que personne n'ait jamais songé à prendre une telle initiative auparavant. L'endroit est caractérisé par une atmosphère sereine et magique, résultant d'une combinaison du bord de mer bien aménagé avec tous ses trésors, d'un superbe décor oriental de style marocain (et de la nourriture en conséquence !!), de la musique sereine et magique en arrière-plan, le tout intensifié par le pourcentage élevé de brome, qui, selon ce que jurent les habitants, a été scientifiquement prouvé comme apaisant le corps et l'esprit

La propriétaire du lieu est une héroïne nationale

L'endroit a été fondé il y a quelques années par Dina Dagan, une véritable "pile énergique" impressionnante, dont le nom vous est peut-être connu d'après l'histoire sur la manière dont, en 2001, elle a réussi à déjouer en 2001 un attentat terroriste meurtrier à Jérusalem. Dagan, à cette époque, possédait un pub local à Jérusalem appelé "Biankini". Par une chaude journée d'été, le pub de Dagan était envahi par des dizaines de jeunes. Un jeune palestinien, qui vendait parfois au pub divers produits, entra soudain dans l'endroit. Dagan eu des soupçons quand elle constata qu'il portait un grand sac. À sa question, il répondit qu'il voulait seulement changer de vêtements dans les toilettes, mais quand il en sorti, Dagan remarqua qu'il n'avait plus de sac. Elle trouva le sac et quand elle le ramassa, elle remarqua qu'il était lourd. Dagan s'empressa d'évacuer rapidement les jeunes des lieux, elle déposa le sac sur le trottoir et alerta la police, prévenant ainsi un lourd attentat. Les forces de police arrivèrent rapidement au pub, fermèrent la rue et firent exploser la charge explosive. Personne n'a été blessé par l'explosion. Pour son acte courageux, Dagan reçu un certificat d'appréciation. Mais elle décida ultérieurement de faire ses bagages et d'aller vivre un peu plus au sud - dans un endroit un peu plus calme où elle comprit l’immense potentiel et décida de le réaliser.

Variété d'options

"Biankini in Siesta" regorge d'attractions spectaculaires adaptées à tout le monde, depuis des familles avec enfants jusqu'à des adeptes de sports extrêmes et de randonnées. Le complexe propose aux vacanciers une plage privée, des piscines d'eau douce, l'hébergement dans des tentes, dans des cahutes ou dans des chambres d'hôtes décorées et confortables, un restaurant marocain s'étendant dans quatre tentes, un pub (situé à l'endroit le plus bas au monde selon Guinness), un spa proposant une variété de soins combinant les trésors de la mer à proximité et une grande variété d'excursions agréables de la compagnie partenaire "Quads Désert de Judée". Les excursions comprennent des randonnées au lever et au coucher du soleil, qui incluent l'observation des étoiles avec un télescope, diverses surprises et petits plaisirs tout au long du parcours, des guides professionnels - le tout dans un paysage désertique enchanteur et à des prix tout à fait raisonnables. De plus, le lieu sert également de jardin de réceptions où vous pourrez organiser des mariages, des bar-mitsvas, des cérémonies de henné et de nombreux événements dans l’atmosphère des lieux jusqu’à 10 000 personnes.

Qui est Dina Dagan?
Dina Dagan est la propriétaire de la plage, de la station balnéaire et du pub

Contexte:
Dina Dagan, autrefois propriétaire du pub Biankini au centre –ville, gère à présent la plage Biankini au bord de la Mer Morte et est propriétaire du complexe adjacent, Biankini in Siesta, qui comprend un complexe hôtelier, un restaurant marocain et un pub. Dagan dirige l'entreprise depuis environ quatre ans. «Le pub qui se trouve sur place est entré dans le Livre Guinness des Records pour être le pub situé à l'endroit le plus bas au monde», raconte Dagan.

À cause de l'Intifada:
« C'est à cause de l'Intifada que j'ai décidé d'emménager ici», dit Dagan. «Le pub Biankini dont j'étais propriétaire à Jérusalem a fait l'objet d'une tentative d'attentat ». Selon ses dires, elle a acheté l'endroit en dix minutes: «Je suis venue, j'ai vu, j'ai acheté. Je suis tombée sous le charme de l'endroit, du paysage». Dagan raconte que deux des communes proches de la plage connaissaient des difficultés financières et qu'elle s'est adressée à elles en leur proposant de lui vendre la plage. Une plage publique: Dagan ne soutient pas les civils qui combattent afin pouvoir utiliser la plage de Galilée et l'ensemble des plages en Israël gratuitement et d'annuler la collecte du prix d'entré par les exploitants de la plage. «Il faut comprendre que ceux qui nettoient les plages et les entretiennent sont la municipalité ou des éléments privés», dit Dagan. «Aucun d'entre eux ne prend d'argent pour la mer, mais pour les services qu'ils y fournissent».

Si Biankini savait:
La plage de Biankini doit son nom à la rue reliant la rue Shamaï à la rue Hillel à Jérusalem, là où se trouvait le pub de Dagan. La rue porte le nom d'Angelo Levi Biankini (1920-1897). «Biankini était un homme d'affaires italien sioniste qui a beaucoup aidé Israël», explique Dagan. «Lors d'un de ses voyages en terre sainte, des pirates l'ont tué parce qu'il était sioniste. Je me demande ce qu'il aurait dit s'il avait su que j'ai donné son nom à la plage». Une petite ville au bord de la mer: «Je suis venue pour faire fleurir le désert», raconte Dagan. «Je souhaite également développer un peuplement permanent ici et essayer de recruter des investisseurs à cette fin. Aujourd'hui, il est impossible à quiconque souhaite vivre à la Mer Morte de réaliser son rêve, car il n'y a pas de propriétés à vendre ici».

Une femme parmi des hommes:
«L’une des fois où j’ai assisté à une réunion des propriétaires de plages, organisée par le Ministère de l'Intérieur, je suis arrivée en retard, et la salle était pleine d’hommes. Quand nous sommes sortis pour une pause, tous les hommes m'ont regardée et m'ont demandée en plaisantant si je suis conférencière. Je leur ai dit que j’avais une plage, tout comme eux. Aujourd'hui il y a très peu de femmes propriétaires de plages. Mais bien que la plupart des gens avec qui je travaille soient des hommes, il n'y a plus de stigmatisation et on ne me traite plus différemment parce que je suis une femme. Les stéréotypes ont disparu. On m'apprécie vraiment pour le fait que je gère les lieux».

Gouvernement et boue médicinale:
«Les gens viennent de loin pour se guérir avec la boue et l'atmosphère qui règne ici", déclare Dagan. «Le gouvernement israélien devrait investir dans cet endroit et prévenir sa sécheresse. Il semble que le gouvernement n'apprécie pas ce qu'il y a ici, et ils ne se réveilleront que quand il y aura un désastre». La sécheresse se produit principalement dans la partie sud de la côte, et non dans la partie nord de la côte sur laquelle est situé Biankini.

Les choix de Kol HaYir et du journal Jérusalem
À Jérusalem, nous n’avons pas de mer, mais en 25 minutes, nous avons Biankini in Siesta situé au nord de la Mer Morte. L'immense complexe, qui offre une vue spectaculaire et pastorale, comprend une station balnéaire, une plage bien entretenue, un pub, un jardin, un restaurant marocain et autres et est dirigé par Dina Dagan, une femme unique en son genre, un personnage qu'on ne peut ignorer, au look exotique et unique, toujours revêtue de costumes et portant des bijoux spéciaux. C'est elle qui gère le projet spectaculaire et couronnée de succès à la Mer Morte. L'endroit qui est bourré de potentiel pour les loisirs et les vacances, procure une atmosphère sereine et agréable à ceux qui veulent se détendre du stress du travail et se transforme parfois en jardin de réceptions. À Biankini, vous pouvez organiser des réceptions sur la plage, des mariages, des bar/bat mitzvah, des cérémonies de henné, des spectacles, des soirées de chants, des réceptions privées et autres. Selon Dina, les lieux disposent également d'un spa de style oriental, d'un sauna sec et humide, d'un jacuzzi et de salles de soins, d'une tente marocaine authentique, avec vue magique sur la mer, d'une pelouse verte et de coins de style oriental. De temps en temps, il y a des banquets avec les meilleurs chanteurs.
En outre, il y a un restaurant-pub avec une variété de plats et de boissons, des chambres d'hôtes, des cahutes à la chinoise, des tentes, un amphithéâtre pour des fêtes et des réceptions. Vous trouverez également une synagogue et la possibilité de nager à des heures différentes pour les hommes et les femmes. Dina, énergétique, a élaboré des projets pour agrandir l'endroit et y ajouter un hôtel. À Kol Hayir, nous avons choisi "notre" plage la plus proche - Biankini in Siesta – en premier choix ; ce lieu a été recommandé par les lecteurs du journal Jérusalem 2006 en raison de son emplacement exceptionnel, de son atmosphère unique, de ses merveilleuses options de divertissement et de loisirs et à cause de Dina.

Journaliste: Etty Slansky