À propos de la station balnéaire Biankini

La station balnéaire Biankini a été fondé en 2002 par Dina Dagan - une femme forte et sioniste qui se considère comme la successeuse du général Angelo Levi Biankini concernant la construction et l'amour du pays, et le souhait de faire fleurir le désert. La station balnéaire est gérée et exploitée par Dina et ses fils, ainsi que de nombreux employés venus de toutes les ethnies et confessions.
Le complexe est conçu de manière à permettre à ses clients de se détendre et de s'amuser. L'endroit comporte 67 types d'hébergement différents, des offres spéciales à la mer Morte, un terrain de camping, des salles de banquet et de conférences , un restaurant et autres.

Comment tout a commencé

Au tout début, en 1995, Biankini était un restaurant dans le centre de Jérusalem. En mai 2001, Dina Dagan a déjoué un attentat dans le pub, en évacuant de celui-ci un puissant engin explosif qui avait été déposé dans le pub. Ainsi, a été sauvée la vie d’environ 200 jeunes qui se trouvaient sur les lieux, de même que celles des employés et de passants. Avec le grand nombre d'attentats – les rues de Jérusalem se sont lentement éteintes de même que les commerces. En conséquence, Dina décida de déplacer Biankini au nord de la Mer Morte – un endroit où il y a de la lumière, du calme, de la sérénité et qui est propice à une activité bénéfique.

Le rêve de Dina

«J'ai un rêve: léguer aux générations futures un monde meilleur, un monde réconcilié dans lequel il fait bon vivre. Je pense que nous sommes un petit pays avec un grand cœur. J'ouvre mon cœur et cet endroit unique à toutes les ethnies et à toutes les confessions, espérant que cela mènera au rapprochement entre les gens, à la coopération et à la coexistence. Grâce à l'espoir, à la vision et à l'amour, j'ai créé pour vous - à partir de rien - un véritable paradis sur le sable et dans un lieu désert. La nature crée des levers de soleil dorés, les montagnes de Judée de couleur d'ivoire et l'eau de mer de couleur turquoise».

La sagesse féminine selon Dina Dagan

«La capacité à être empathique envers l'autre, m'accepter et m'approuver moi-même ainsi que les autres, voir le bien dans toute chose et laisser faire les choses. La confiance que j'ai en moi-même et envers les autres est au cœur de ma sagesse. Plus d'une fois, j'ai laissé les choses se développer presque jusqu'à la catastrophe, mais au moment crucial, mes sens ont émergé grâce à la confiance profonde que j'ai en moi et à l'idée que les choses sont toujours en ma faveur et que les circonstances seront bénéfiques».

Histoire de l'explosion